Ch. de la Segnire

Lieu: Grandvaux VD

Client: Privé

Date: 2002

Dans une situation dominante au-dessus du bassin lémanique, une villa de 1970, inhabitée, souffrait d’une proximité lancinante de l’autoroute et des nuisances du trafic. L’enjeu essentiel consistait à rendre agréable à vivre une maison imparfaite et incomplète dans son programme : manque de salles d’eau, absence de cuisine, espaces intérieurs trop complexes et surtout relation déficiente à l’extérieur. La transformation intérieure des espaces est un travail par petites touches dont on oublie vite ce qu’elles ont effacé. Les principales interventions visibles sont la création de deux boîtes vitrées en bois contrastant avec la froideur du marbre et de la maçonnerie du reste de la maison. L’une des boîtes prend place dans l’ancienne cour de la maison ; elle abrite la cuisine qui conserve pour parois des anciennes façades en pierre de taille ou en crépis. L’autre abrite un jardin d’hiver qui sert de terrasse en été. Les points communs de ces espaces, outre leur matérialité, sont leur capacité à offrir des espaces lumineux, ouverts sur le paysage, mais néanmoins protégés des nuisances sonores. Les matériaux utilisés sont le bois (mélèze et pin d’Oregon) l’aluminium et l’inox. Enfin, le reste de l’intervention a consisté à simplifier des espaces qui s’organisent sur de nombreux demi niveaux, à modifier ou créer quelques ouvertures en façades et à nettoyer le bâtiment d’éléments lourds ou redondants. L’espace intérieur en est devenu plus fluide et calme.

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12